Newsletter


Voir toutes les newsletters

Rencontres strasbourgeoises : les rendez-vous de la plénière


Grand-Est

Entre les débats et les votes au sein de l’hémicycle, les différentes réunions du groupe parlementaire ADLE, l’accueil des groupes de visiteurs et les réunions relatives aux dossiers en cours dont elle a la charge, cette session plénière a été comme de coutume l’occasion pour Nathalie Griesbeck de rencontrer citoyens et acteurs économique du Grand est et d’ailleurs. Une jeune juriste sud-africaine, une rencontre sur les perturbateurs endocriniens, ou encore un échange de vues sur un projet artistique ambitieux, retour sur ces rencontres et évènements qui permettent à Nathalie Griesbeck de nourrir sa réflexion et son travail de députée européenne.

Mardi 16 mai, Nathalie Griesbeck a tout d’abord accepté de rencontrer des parties prenantes sur le sujet brûlant et controversé des perturbateurs endocriniens, alors que la Commission européenne connaît actuellement les plus grandes difficultés à établir une liste de critères précis permettant de définir clairement ces substances chimiques. Les acteurs du secteur souhaitent ardemment que ces critères soient définis au plus vite, car l’incertitude ne leur permet pas d’avancer de manière satisfaisante.

*

Elle a ensuite accueilli avec grand plaisir Mme Ka Yan Leung une jeune juriste sud-africaine. Invitée en France par le Ministère des Affaires Étrangères dans le cadre du Programme d’Invitation des Personnalités d’Avenir du Centre d’Analyse, de Prévision et de Stratégie, Ka Yan Leung a souhaité pouvoir venir à Strasbourg rencontrer Nathalie Griesbeck. En effet, la jeune femme s’intéresse tout particulièrement aux politiques publiques européennes en matière de migration et de gestion de la crise des réfugiés, afin de pouvoir en dégager des bonnes pratiques à transposer dans le contexte sud-africain, mais aussi amorcer un dialogue avec les décideurs européens sur la migration d’origine africaine. Juriste spécialisée dans le domaine des droits de l’homme et de l’accueil des réfugiés mineurs non-accompagnés, Ka Yan Leung a été reconnue en 2016 par la presse nationale comme l’un des 200 personnalités sud-africaines les plus prometteuses.

Des échanges enrichissants à la fois pour la juriste et pour la députée européenne sur l’apatridie et les mineurs non-accompagnés, qui préfigurent de futurs échanges fructueux.

*

Mercredi 17 mai, elle a rencontré l’artiste Zérane S. Girardeau, également Directrice générale de l’association Zérane.Confluences. Cette association porte un projet ambitieux d’exposition nommée « Déflagrations – Un siècle de dessins d’enfants dans les guerres, conflits et crimes de masse». Soutenu entre autres par l’Unicef et le Haut-Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies (UNHCR), ce projet vise à présenter des dessins d’enfants affrontant des situations de guerre, de violences et de migration, afin de mettre en lumière leur expérience et leur ressenti, trop souvent oublié ou ignoré.

Connaissant l’engagement de Nathalie Griesbeck en matière de protection de l’enfance et plus particulièrement de sa sensibilité au sort des mineurs réfugiés non-accompagnés, Zérane S. Girardeau a souhaité lui présenter cette belle exposition qui sera créée à Strasbourg en octobre prochain.

18 mai 2017