Newsletter


Voir toutes les newsletters

Déplacement dans l’Aube : à la rencontre des jeunes qui bougent !


En circonscription / Grand-Est

Nathalie Griesbeck s’est rendue, ce mardi 3 avril en Champagne, dans le département de l’Aube (10) pour une journée de rencontres et d’échanges avec les citoyens troyens ! Retour en images sur ce déplacement placé sous le signe de la jeunesse, du dynamisme et du goût de l’Europe, qui lui a donné l’occasion d’aborder, entre autres, les thèmes d’Erasmus et de l’apprentissage.

***

Premier rendez-vous à Pont-Sainte-Marie, où Nathalie Griesbeck a visité les locaux et ateliers du Centre de Formation des Apprentis du Bâtiment de l’Aube. Au cours de cette visite, entre salles de cours, machines et outils, Nathalie Griesbeck a pu prendre part à des échanges enrichissants avec des formateurs, et quelques-uns des 477 apprenants du CFA aubois, participant pour certains à des projets Erasmus. Le CFA BTP est en effet engagé dans plusieurs partenariats avec des structures similaires en Europe, particulièrement en Espagne, en Suède ou en République tchèque.

Cette visite a également été une opportunité pour Nathalie Griesbeck de souligner l’importance de la prise en compte des apprentis dans la mobilité en Europe : en 2017, en France, seuls 6 800 apprentis ont bénéficié du programme Erasmus, contre 43 000 étudiants. La mobilité des apprentis est également l’objet de freins qualitatifs, les durées de séjour à l’étranger des apprentis étant souvent bien plus courtes que celles des étudiants. Les périodes de mobilité des apprentis durent, en moyenne, moins d’un mois. Cette différence souligne l’intérêt d’Erasmus Pro, programme de la Commission européenne soutenu à hauteur de 400 millions d’euros, visant à atteindre un objectif de 50 000 apprentis européens participant à un échange de plus de 3 mois d’ici 2020.

Nathalie Griesbeck a ensuite été interviewée par Thomas Pasquier, pour la radio locale RCF Aube/Haute-Marne. Elle y a mis en avant les avantages de la mobilité en Europe avec Erasmus+ : une plus grande ouverture sur le monde, une connaissance d’autres cultures et langues de travail, une expérience formatrice et valorisante, pour une meilleure employabilité.

Retrouvez son interview sur le site de RCF, dans le journal du mercredi 4 avril :

Ces problématiques de mobilité, cruciales pour la région Grand Est, première région française en termes d’échanges transfrontaliers (800km de frontières avec quatre pays voisins) ont été abordées plus longuement lors d’une conférence de presse organisée par le Mouvement européen de l’Aube, dans les locaux du CFA. Nathalie Griesbeck a également pu y expliquer, en sa qualité de présidente de la commission Terrorisme au Parlement européen, l’action de l’Europe en matière de sécurité intérieure, un enjeu dépassant les simples frontières nationales.

Retrouvez l’article écrit par Jean-François Laville sur le site de Libération Champagne :

http://www.liberation-champagne.fr/63649/article/2018-04-04/nathalie-griesbeck-en-quatre-questions

La journée de Nathalie Griesbeck s’est conclue par une rencontre publique organisée par le comité « Troyes avec Macron », au Centre Sportif de l’Aube, à Troyes.

Le thème transversal « Le macronisme peut-il faire bouger les lignes ? » a permis à Nathalie Griesbeck de discuter d’une large palette de sujets, avec les différentes personnes venues assister à cette rencontre.

***

Pour aller plus loin : Portail français du programme Erasmus +: info.erasmusplus.fr

 

3 avril 2018