Newsletter


Voir toutes les newsletters

Le 26 mai, votons !


Au Parlement / Dossiers Spéciaux / Mon action

Nous faisons face à de nombreux défis, l’Europe est actuellement à la croisée des chemins, et les élections européennes du 26 mai prochain décideront de la direction que l’Europe prendra pour les cinq prochaines années.

Cinq ans, cinq raisons d’aller voter !

1/ Voter pour la démocratie ! Les élections européennes sont le plus grand exercice démocratique au monde. Voter aux élections européennes, c’est faire entendre sa voix pour élire au suffrage universel direct les 705 députés qui siègeront pour cinq ans au Parlement européen, dont 79 français. Le Parlement, co-législateur, est sur un pied d’égalité avec le Conseil (qui représente les États membres) : les directives et règlements européens qui influencent nos vies et notre avenir dépendent du vote des députés.

2/ Voter pour faire entendre sa voix ! Un seul tour, et chaque voix compte : l’élection du Parlement européen se fait sur un scrutin de liste, à la proportionnelle intégrale. Toutes les listes qui dépassent, en France, le seuil des 5%, auront des représentants au Parlement européen. Concrètement cela veut dire que votre choix politique sera représenté !

3/ Voter pour répondre aux enjeux du 21e siècle ! L’Union européenne est, j’en suis intimement convaincue, le seul échelon à même de protéger et unir les citoyens européens. Il est illusoire de penser que la France seule (à peine 1% de la population mondiale !) pourra faire face aux nombreux défis de notre siècle : les migrations, la protection de l’environnement et le réchauffement climatique, ou encore le terrorisme en sont parmi les exemples les plus frappants, qui sont pris à bras le corps par les législateurs européens. Un autre grand défi est l’innovation : nous devons prendre ensemble le virage du numérique, face aux concurrents chinois, russes, japonais et américains !

4/ Voter pour améliorer nos conditions de vie ! L’action de l’Union européenne, son influence positive sur nos vies, est trop peu connue, trop peu visible. Pourtant, l’Europe protège les citoyens dans de nombreux domaines, souvent peu connus : on parle souvent bien sûr de la mobilité, avec Erasmus, l’espace Schengen, ou plus récemment la fin des frais téléphoniques d’itinérance, on pense également à l’euro, mais l’Europe apporte une réponse à de nombreux situations rencontrées par les citoyens, au jour le jour. Le marché unique permet à nos entreprises de se développer sur un continent de 500 millions de consommateurs, grâce aux normes uniques et à l’union douanière. En matière d’énergie, sujet très important dans notre vie quotidienne, les investissements européens dans les infrastructures reliant les pays contribuent à faciliter la circulation de l’énergie, à améliorer la sécurité énergétique, mais surtout à réduire la dépendance à l’égard des importations étrangères.

En matière de protection des consommateurs avec l’adoption de normes communes de sécurité et de santé, en matière sociale, avec par exemple la garantie de la sécurité et de la santé sur le lieu de travail.

Dans le numérique également, domaine d’avenir s’il en est, l’Union européenne protège les citoyens : le règlement RGPD est entré en vigueur en mai dernier, et donne plus de contrôle aux citoyens quant à l’utilisation de leurs données personnelles en ligne, tout en donnant un cadre législatif unifié pour les entreprises.

Dans ce que nous mangeons au quotidien également : les normes européennes de sécurité alimentaire figurent parmi les plus strictes du monde et s’appliquent à la fois aux produits européens et étrangers.

Plus généralement, l’harmonisation de nos politiques publiques nationales représente un gain de temps, d’argent et d’efficacité appréciable : voter permet de continuer dans cette voie, tout en permettant à chacun, par son vote, de s’exprimer pour l’Europe de demain qu’il souhaite.

5/ Voter pour honorer notre passé et inventer l’avenir ! Un peu plus de soixante ans après la signature du Traité de Rome, nous sommes désormais dans une Europe à (bientôt) 27 États (et dont certains étaient encore des dictatures il y a à peine quelques décennies, ne l’oublions pas !), avec des institutions en état de marche, des compétences dans de larges domaines, et une législation qui irrigue la majorité de nos législations nationales. Nous sommes un espace de paix, de liberté, un demi-milliard de citoyens vivant dans la zone la plus prospère du monde !

Copyright vidéo : Parlement européen

15 mai 2019